Imprimante 3d bois

Les imprimantes 3D se sont démocratisées et font pleinement partie de notre quotidien. Elles permettent de reproduire des objets et trouvent leurs utilités dans plusieurs domaines. Si pendant un moment, le plastique a été le seul matériau utilisé pour le fonctionnement de ces machines, il faut reconnaître que l’utilisation d’autres types de matériaux est devenue possible. Les supports d’impression se sont en effet diversifiés, et il n’est pas rare de voir des objets imprimés à partir de l’argile, du métal et aussi du bois. Quels sont les avantages dans le choix de ce dernier ? Faisons ensemble un tour d’horizon de l’utilisation du bois pour les impressions 3D !

Avantages de l’utilisation du bois

Les bobines d’impression en bois sont constituées par plus de 40 % de bois recyclés (le reste restant du PLA). Le premier avantage de ce matériau est donc représenté par son facteur écologique et la protection qu’il accorde à l’environnement par rapport à l’utilisation du plastique. Néanmoins, l’une des raisons pour lesquelles l’utilisation du bois est préférée est son rendu visuel. Il permet en effet d’avoir une finition très soignée et de donner un cachet particulier à l’objet réalisé. Selon la température d’impression, il est possible d’obtenir sur l’objet des couleurs claires ou foncées. Une autre particularité du bois que ne possèdent pas les autres matériaux est la présence des odeurs qui varient selon les essences utilisées.

Le bois utilisé pour l’impression 3D est un matériau composite qui possède plusieurs qualités telles que celle de servir d’isolant thermique et aussi de résister aux intempéries. Il ne réagit pas face au soleil et ne change pas avec le temps. Contrairement au bois naturel, il ne se décompose pas et nécessite moins d’entretien. Les bobines d’impression en bois composite sont aussi plus abordables que les autres matériaux et permettent ainsi aux créateurs de développer leurs objets sans se ruiner. Ces filaments sont compatibles avec l’imprimante 3D Anet A8.

Les différents filaments disponibles

Pour imprimer les objets en 3D, il existe plusieurs variétés de filaments. Chaque type possède ses caractéristiques avec des avantages, mais aussi des limites. Les plus couramment rencontrés sont :

  • Le woodfill : il fait partie des types de filaments les plus présents sur le marché. Mais s’il est abondant, l’utilisation de ce filament tend souvent à boucher les buses des imprimantes. Il en résulte souvent des défauts visibles sur la pièce produite. Il permet néanmoins d’obtenir de très bons résultats visuels.
  • Le Laywood D-3 : composé de bois recyclé, il permet de varier les couleurs d’impression. Il est néanmoins fragile, et sa manipulation se fait avec précautions.
  • L’Easywood Coconut : il est quant à lui composé d’un mélange de noix de coco et de polymères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*