Quels sont les matériaux principalement utilisés pour la fabrication de tabatières chinoises ?

porcelaine-pierre-dure-fabrication-tabatiere-chinoiseIl y a quelques années, je suis partie vivre en Chine. J’y suis restée 6 mois et pendant cette période, j’ai découvert une culture fascinante. Dès que j’avais un peu de temps libre, je visitais des monuments, des musées, des expositions, je me promenais dans les rues, dans les espaces verts et je faisais quelques haltes gourmandes dans des restaurants. Et lors d’une de mes visites culturelles, je suis tombée sous le charme des tabatières chinoises. De retour en France, j’ai pu en apprendre davantage sur ces objets d’art grâce à une galerie parisienne qui possède une magnifique collection.

La céramique, la matière de prédilection !

Depuis que j’ai découvert ces pièces magnifiques, je m’intéresse à leurs origines, à leur procédé de fabrication et à leur histoire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est très intéressant ! En tout cas, cela me passionne et j’ai déjà acheté plusieurs ouvrages d’art sur le sujet. D’ailleurs, pendant mes lectures, j’ai appris que les premières tabatières chinoises étaient fabriquées en céramique et en porcelaine notamment. A l’époque, les manufactures maîtrisaient parfaitement cet art et concevaient de magnifiques flacons. On en trouvait aussi en pierre dure, puis sous la dynastie Qing, des tabatières chinoises en verre sont apparues. Après en avoir vu plusieurs de près, j’ai une nette préférence pour celles en porcelaine mais je dois reconnaître que celles en verre sont aussi très jolies.

Des objets qui servaient au stockage du tabac

A l’origine, ces flacons étaient fabriqués pour conserver le tabac. En effet, en Chine, le climat est assez humide et il fallait le protéger de l’humidité. C’est pourquoi ces fioles étaient équipées d’un bouchon avec spatule afin de pouvoir récupérer facilement le tabac. Il était donc indispensable de privilégier des matériaux qui résistaient à l’humidité et qui ne la laissaient pas passer. Pour la fabrication des tabatières chinoises, les artisans utilisaient donc de la pierre dure (jade, agate, néphrite et améthyste par exemple), de la porcelaine, de l’émail puis du verre overlay. Chaque matériau présente ses caractéristiques et était travaillé de manière spécifique. Si vous êtes intéressé par des pièces de collection, je vous recommande vivement d’aller faire un tour dans une galerie du 6ème arrondissement à Paris. De très belles œuvres y sont exposées et vous pouvez d’ailleurs en avoir un avant-goût en parcourant une sélection de tabatières authentiques sur Espace4.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*